RECUEIL DE TÉMOIGNAGES (SUITE 2)

merci de m'avoir aidé à aller au fond de moi pour devenir plus forte et plus grande. Merci de m'avoir accompagnée dans ce difficile mais finalement magnifique voyage.

Que l'amour et la lumière soient toujours avec vous.

 

Ara

 


J'ai rencontré Conrad lors d'un séminaire. Il émane de lui une grande stabilité, sérénité. Les quelques mots que nous avons échangés lors du stage m'ont convaincus de faire appel à lui ; pour qu'il m'aide à me libérer de mes anciennes souffrances, qui conditionnent mes réactions actuelles  et me privent de profiter pleinement de la vie. Nous avons fait "un voyage" dans lequel il m'a accompagné et guidé.Ce qu'il m'a dit lors du voyage et après, continue toujours à travailler en moi, l'effet de ses paroles poursuit son œuvre un peu plus chaque jour. Notre rencontre m'a permis d'avancer sur le chemin que j'ai entrepris et son aide a été précieuse. Je remercie Conrad pour ses conseils avisés, sa patience, sa disponibilité et sa bienveillance.

 

Sidonie

 


Certains événements personnels, même très anciens, peuvent causer des souffrances physiques et psychologiques durant des années. L'événement déclenchant peut être considéré comme terrible ou anodin par la personne qui en a été victime mais l’état psychologique de ce moment peut avoir empêché le cerveau « d’évacuer » ce vécu traumatique. Il en résulte alors des troubles et des souffrances qui ne peuvent régresser.C’est avec l’aide de Conrad que j’ai pu aller rechercher au plus profond de mon être, ces souffrances qui m’empoisonnaient l’existence et m’empêchait de vivre pleinement et sereinement. Cette séance est utile à tout le monde.... Cet état d’attention permanente est un problème de notre civilisation. Il diminue notre capacité naturelle à imaginer, rêver et permettre à notre esprit de réguler de nombreuses fonctions «physiologiques». Se libérer l’esprit augmente l’efficacité personnelle dans de nombreuses situations quotidiennes.Lorsqu'il nous aide, nous devons être à l’écoute de sa voix, qui nous fait entrer dans un état de relaxation profonde, ce qui permet à notre esprit de voyager librement à l’intérieur de notre corps. On se sent acteur et par conséquent on a besoin d’élargir notre vision de la vie pour atteindre un mieux être.Il se peut que notre conscience ne se souvienne que d’une partie des messages suggérés mais elles sont bien encrées et l’on en ressent les bénéfices dans notre vie quotidienne.Mon expérience avec ce « voyage » et son aboutissement a donné lieu à une « renaissance » je me sentais libéré de cette souffrance interne, sereine, plus forte et prête à affronter ma nouvelle vie. Cette séance m’a aussi permis d’apprendre comment libérer mon esprit de toutes ruminations précises, floues, concrètes ou abstraites qui encombrent ma pensée.

 Merci du fond du cœur Conrad. J’ai eu beaucoup de plaisir à effectuer ce "voyage" en ta compagnie et pour le bien être que tu  m’as apporté à travers ce voyage.

 

 Marguerite.

 


En hommage à Olaf.

 

 L’élément déclencheur de ma démarche vers Conrad fut un événement qui s’est produit avec notre chien de famille, Olaf. 

Olaf, d’un tempérament très paisible, a subitement manifesté un accès de rage en  mordant notre plus jeune fils de 5 ans.  L’attitude d’Olaf fut pour moi, tel un coup de tonnerre dans un ciel bleu.  Le chien que j’aimais par-dessus tout venait d’avoir un geste intolérable à mes yeux. Ma première réaction fut de fermer mon cœur à Olaf.  Ce contexte d’agressivité a développé un terrain de méfiance entre nous, et je ressentais aussi beaucoup de colère.  Peu après les faits, j’ai aperçu deux petites larmes bordant les yeux d’Olaf.  Ces deux perles de tristesse m’ont fait prendre conscience à quel point mon chien était blessé de mon rejet envers lui.  Je me suis agenouillée à ses côtés, et mes propres larmes ont inondé son pelage odorant. A ce moment précis, j’ai pris conscience,  qu’il serait opportun de demander à Olaf, ce qui avait justifié son attitude, et de m’éclairer sur la leçon que j’avais à apprendre au travers cette situation.

Le voyage intérieur

L'aide de Conrad a symbolisé pour moi un voyage intérieur, un pèlerinage vers mon être profond.  Mes souvenirs conscients remontent à l’âge de 5 ans, cependant au travers le "voyage", j’ai pu avoir accès à une période de ma vie, certes que mes proches m’avait narrée, mais dont je n’avais aucun souvenir conscient.  Durant ce voyage, j’ai vécu un processus inversé des souvenirs.  Les images lointaines inconscientes devinrent plus précises que les images proches conscientes de mon passé.  Ceci est un peu confus, mais c’est difficile de l’expliquer en mots. J’ai eu le sentiment, que je pouvais avoir accès au labyrinthe de mon inconscient et de découvrir une parcelle de ma vie occultée, et qui par rémanence parasitait encore aujourd’hui mon bien être actuel.  C’est comme si j’avais eu accès à la « boîte noire » de mon être profond. C’est là que j’ai senti pour la première fois de ma vie, à quel point j’avais déjà établi un contrat avec moi-même et vis-à-vis de ma mère, qui disait « puisque tu ne me voulais pas, je ne te veux pas non plus ».  En établissant ce contrat, je me suis coupée des bras et de l’amour de ma mère.  Et cette situation fut le début d’un long enchevêtrement relationnel.Ensuite, ce qui fut une révélation pour moi, est de ressentir cette situation dans son ensemble. A ce moment précis, j’ai eu le sentiment de renaître, mais avec un cœur plus largement ouvert que la première fois.  De plus, j’ai ressenti une compassion infinie pour moi-même et mes parents.  Ma conscience s’éveillait également donnant place à un océan d’amour et de compréhension.

 Conjointement, j’ai pris conscience, a travers l'aide de Conrad, que je portais encore en moi une vive colère.  Je pense sincèrement que c’est qu’Olaf m’a montré de moi par son attitude.  Aujourd'hui, Je ressens également que l'aide de Conrad représente un processus plutôt qu’une finalité.  Son effet bénéfique agit graduellement  au cœur de ma vie et m’enrichit à chaque détour où je désire lui accorder ma réceptivité.

 Cher Conrad, je te suis infiniment reconnaissante de m’avoir accompagnée durant ce voyage intérieur, que tu as partagé avec moi avec tant de respect, d’humilité et d’attention bienveillante.  Je remercie notre fabuleux chien Olaf, de  m’aimer inconditionnellement et de m’avoir acheminée vers ces prises de conscience, qui ne seraient pas nées sans sa précieuse présence dans ma vie. Je sens déjà dans mon coeur, que bien d’autres cadeaux  me seront révélés, et qu’il me reste à intégrer la joie de les ouvrir …

 

Avec tout mon amour envers la Vie.

 

Emilie

 


Bonjour à tous,

 

 Je m’appelle Isa. D'un naturel plutôt discret, je n'ai pas l'habitude de parler facilement de ma vie, mais j'ai décidé de le faire car je pense que mon expérience pourra aider plusieurs de ceux qui vont me lire. J'ai passé, l'hivers dernier un periode tres difficile qui m'a beaucoup affectée moralement. J'avais fréquemment à faire face à des situations pénibles, des choix douloureux que j'avais du mal à affronter. Bien qu’ayant lutté contre cela, le temps et la fatigue ont fait leur effet, et je me suis laissée submerger par les problèmes. Il y avait bien des moments de combat pendant lesquels je reprenais le dessus mais très souvent je sombrais et ma force mentale diminuait. Je commençais à perdre cette force spirituelle et surtout a me perdre. Je m'empêtrais, me noyais dans ce qui me semblait un océan de problèmes.

Mais non je ne devais pas me noyer; puisque mon chemin a croisé a nouveau celui de Conrad que je n’avais pas vu depuis plusieurs longs mois. Me voyant lutter sans réussir à faire surface, il m'a proposé de travailler avec moi. Nous avons fait un merveilleux « voyage » au plus loin  qu'une personne puisse aller au plus profond de soi, et j'ai réussi a m'ouvrir à moi-même et au reste, ce que je cherchais à faire depuis des mois mais sans succès, (très souvent les problèmes nous ferment et il est bon de savoir reconnaître qu’on ne réussiras pas sans aide. Cela veut dire que l'on a encore assez de sagesse pour avancer). Je ne vous  raconterai pas en détail ce qui s'est passe car c'était long et fatigant et cela fait partie de « mon » expérience, mais je peux vous affirmer qu'après cela j'avais changé. Mes amis l'ont vu ! Tout ce que je faisais me paraissait soudain simple et évident et réorganiser ma vie, me reconstruire a été rapide, et aucun des choix que j'ai fait ne m'a paru douloureux, aucun problème insurmontable. J'ai trouvé depuis, une grande paix intérieure que je vous souhaite à tous d'avoir le courage d'aller chercher. Conrad est la pour vous y aider.

Encore merci à lui.

 

 Isa

 


Bonjour à tous,

 

Le voyage que m'a permis de faire Conrad m'a révélé et m'a confirmé ce que je ressentais au plus profond de moi de manière confuse et sans le comprendre. J'ai plongé au cœur de racines profondes qui me sont particulièrement chères. J'ai pu, grâce à la patience infinie de Conrad et à son empathie,  progresser au milieu de souffrances et m'en libérer pour ne garder que l'essence et la conscience d'une sagesse ancestrale. Je rends hommage à ces hommes qui incarnaient cette sagesse et la perpétuent aujourd'hui. Je les remercie du fond du cœur et oriente ma vie désormais dans la transmission de ces valeurs.

Merci à toi Conrad

 

VANILLE

 


"Le voyage que j'ai fait m'a emmené vers des horizons lointaines, des paysages oubliés mais surtout revoir ses êtres qui me sont chers et qui ont quittés cette terre.

Survolant même des espaces infinis et inconnus, ce voyage riche de vérité et de pureté m'a révélé qui j'étais, il me guide et m'aide à prendre le chemin : celui de ma vie, pour enfin être moi-même."

Alors Merci Conrad pour ce voyage et ce qu'il m'a appris...

 

JESS

 

Tout a commencé en 2002 un matin que je voulais me lever. Ma jambe était en béton, ne me répondais plus, ne réagissais à aucun de mes ordres. Je fus hospitalisée je marchais encore en boitant et traînant ma jambe jusqu’à ce qu’au moment où on me trouva un lit à l’hôpital. la bas, une vieille dame  me sauta au cou et voulu m’étrangler

Je me jetais à terre et rampais dans le couloir. Je restais sans voix. Je ne pouvais pas crier, juste pleurer. Les infirmières ne comprenais rien je ne pouvais même pas dire qu’elle s’était jetée sur moi.

Puis vinrent des analyses, des IRM avec comme diagnostique : suspicion de sclérose en plaque.

Pas étonnant avec mon passé les horreurs vécues

 Je pleurais lorsque mon mari entra dans ma chambre d’hôpital, Je demandais qui voudrait d’une femme paralysée? Il me dit : « dépêche toi de guérir et on se marie », puis, on s’est marié l’année suivante, et après cela les horribles symptômes ont disparu.

MAIS, la vie et son cortège de stress a repris son dessus; faire face au travail, aux malentendus familiaux, Je n’étais pas encore assez forte pour assumer les douleurs de la vie.

Mai 2007, année de la remise en question de la vie, du début de mon combat pour la survie, puis, pour la vie.

Le diagnostic était une  sclérose en plaque.

Même si  j’ai toujours le moral, j’ai aussi eu des pensées noires: pas étonnant quand, de l’hyper activité, on a perdu ses bras, ses jambes, son boulot, ses clients…mais j’avais gardé la force de me battre et la force de croire et d’espérer…

Certes, j’ai une forte personnalité mais après toutes mes épreuves, pas encore assez forte pour face à cela.

 

J’ai rencontré des gens formidables marie jeanne, (Daniel) des moines de ganagobie, mes amis artistes Cathy, Eric serge Daniel,  und, Mélanie, et enfin un ami qui s’était occupée de mes ANIMAUX qui m’ont beaucoup aidé.

Je cite donc Conrad.

J’ai fait appel à Conrad car j’avais inconsciemment réalisé que toute maladie a une origine, que mon âme souffrait, que tant que je ne pourrai pas trouver la personne qui pourrait me comprendre et m’aider je ne verrai jamais la fin du tunnel, et  j’aurai juste droit à un cercle vicieux.

J’ai donc téléphoné à Conrad

 Conrad m’a fait faire un  « voyage »…

 Lorsque je m’éloignais du « voyage », il me rappelait que je devais y retourner, et pour moi, c’était difficile a cause des émotions  enfouies depuis longtemps difficiles à revoir, je ne pouvais plus parler, je pleurais. Pas facile, ces émotions qui refaisaient surfaces, et Conrad qui me rappelais sans cesse de ne pas arrêter le « voyage ». A un moment même, j’ai dit à Conrad que je me souvenais d’horribles choses dont je ne voulais plus rien savoir. Le plus dur pour moi est venu après avoir raccroché le téléphone

PUIS, j’ai rappelé Conrad car je me suis souvenue d’un détail……sur ce chemin familier et terrible puisque je ne pouvais plus arrêter de pleurer.

Non ce n’était pas un détail c’était mon problème et ce détail correspondait à la date de départ de ce qu’ils appellent «  sclérose en plaque » puis j’ai compris les autres détails, c’était une suite logique.

 

Conrad a eu beaucoup de patience, il m’a aidé à assumer le choc émotionnel. Il a une disponibilité et une énorme gentillesse que j’ai rarement croisée dans ma vie.

 

Merci à lui.

 

KATELEN